Vous êtes ici : Nos atouts > Glossaire verrier
Glossaire verrier

Glossaire

Arches
Buvant
Cristal
Cuvette
Dépolissage
Double
Ebauchage
Feedeers

 

Fondant
Fours
Fusion
Gravure
Groisil (ou Calcin)
Jambe
Parachèvement
Paraison
Pied
Polissage
Recuisson
Silice
Trempe
Verre
Verre trempé

 

 

Arches

Les arches sont des fours accessoires qui entourent le four en fusion. Elles sont utilisées pour recuire les articles.

Buvant

Le buvant est le nom donné à la partie du verre où se portent les lèvres (bord du verre).

Cristal

Comme le verre, le cristal résulte de la fusion à environ 1500 degrés Celsius de trois principaux éléments : le sable, la potasse ou la soude et la chaux. L'ajout du plomb lui confère des qualités exceptionnelles. Le cristal au plomb, le plus pur, doit contenir au moins 24 % d’oxyde de plomb. Il existe également un cristal à 32% de teneur en oxyde de plomb. Il est cependant de moins en moins fabriqué car très fragile.

Cuvette

La cuvette est le nom donné à la base d'un verre à pied.

Dépolissage

Le dépolissage est un procédé qui permet de donner un effet mat à la matière. Il s'effectue par un jet de sable, à l’acide ou à la roue.

Double

Le double est une technique qui remonte à l'Antiquité. Elle consiste à superposer des couches de cristal, dont une en couleur.

Ebauchage

L'ébauchage consiste en la première opération de taille.

Feedeers

Les feeders sont des appareils qui alimentent en verre en fusion les moules installés sur les machines automatiques.

fondant

Le fondant est un oxyde basique (soude, potasse, chaux, oxyde de plomb) qui facilite la fonte de la silice lors de la fusion du verre.

fours

Les fours permettent de réaliser la fusion du verre.

fusion

La fusion est une étape clé dans la fabrication verrière car elle permet de transformer la composition des matières premières en verre. Les matières premières sont assemblées puis chauffées à très haute température dans des fours pour obtenir du verre à l'état liquide.

gravure

La gravure est une technique de décoration qui se fait à la roue, à l’acide, au pantographe.

groisil (ou calcin)

Le groisil est le nom donné aux déchets de verre qui sont réutilisés dans le mélange des matières premières, avant la fusion.

jambe

La jambe est la partie d'un verre à pied qui relie la cuvette à la paraison.

parachevement

Une fois que l'article est formé, le parachèvement est l'étape qui va lui donner son aspect définitif. Elle comprend la décoration, la taille ou la gravure, etc.

paraison

On appelle "paraison", la première forme donnée au verre. Ce terme est également utilisé pour désigner la partie du verre (verre à pied ou gobelet) destinée à recevoir le liquide.

pied

Le pied d'un verre à pied comprend la jambe et la cuvette.

polissage

Le polissage consiste à lustrer et éliminer les dernières imperfections en plongeant l'article dans un bain d'acide ou en le frottant avec des matériaux doux.

recuisson

Comme la plupart des matières, le verre se dilate sous l'effet de la chaleur et se contracte lorsqu'il se refroidit. Si un article en verre chaud est refroidi brusquement, les parois se figent et se contractent alors que le cœur de l'article, qui est encore à très haute température, se dilate. Cela provoque des tensions très importantes qui peuvent engendrer de la casse ou l'explosion de l'article. La recuisson permet d'éliminer ces contraintes et donc d'accroître la solidité de l'article. L'opération consiste à réchauffer, d'abord, l'article jusqu'à environ 500°C puis à le refroidir très lentement, afin de maintenir une température homogène.

silice

La silice entre dans la composition du verre à hauteur de 60 à 75 %, sous forme de sable, de grès, de cailloux, ou encore de quartz.

trempe

La trempe est une technique qui consiste à réchauffer le verre de façon uniforme (environ 500°C) puis à le refroidir brutalement en ventilant de l'air sur toutes ses faces. Elle permet d'accroître considérablement la résistance du verre face aux chocs mécaniques et aux variations brutales de température. Le verre trémpé est aussi moins dangereux car il se casse en des débris de petite taille et non coupants.

verre

> Le verre sodocalcique (ou verre blanc) : Il est utilisé pour la fabrication d’articles tels que les verres à pied, les vases, les tasses, les saladiers… mais aussi les carafes, les bocaux, les brocs, etc...

> Le verre fluosilicate (ou opale) : Il s’agit d’un verre opaque réservé aux arts de la table : assiettes, bols… Ce matériau présente de nombreux atouts :
- 100% recyclable
- 100% non poreux pour une hygiène parfaite
- Résistance aux chocs mécaniques (2 à 3 fois supérieure à celle d'une vaisselle traditionnelle) et thermiques ainsi qu'aux rayures
- Légèreté - il est plus léger que de la porcelaine
- Compatible avec les lave-vaisselle

> Les verres borosilicates (ou verre culinaire) : Le borosilicate confère aux articles culinaires (cocottes, plats…) des propriétés spécifiques :
- Résistance aux chocs thermiques
- Nettoyage facile
- Compatibilité avec les fours traditionnels et micro-ondes
- Hygiène – Les aliments ne s'incrustent pas et glissent sur une surface particulièrement lisse
- Transparence qui permet de surveiller facilement la cuisson des aliments

> Le verre vitrocéramique : Non poreuse, la vitrocéramique est une matière parfaitement saine et hygiénique. Elle préserve également la chaleur et supporte facilement les écarts de température.
Grâce à ces propriétés, la vitrocéramique est compatible avec tous les types de cuisson (sauf l'induction) : flamme, plaque halogène, four traditionnel, plaque électrique, vitrocéramique, four à micro-ondes.

verre trempe

Le verre trempé est un verre qui a été durci par un brusque refroidissement qui accroît sa résistance.


 
  Envoyer à un ami
 
  Imprimer la page

Crédits Arc International Mentions légales Mentions légales - Cookies Plan du site Ajoutez à vos favoris